The little black book of violence: what every young man needs to know about fighting

http://ecx.images-amazon.com/images/I/511jn1CqqqL.jpg

Aujourd’hui je vais présenter un livre sur la protection personnelle venu des USA: « The little black book of violence« 

  • Présentation générale

Ce livre a été écrit par Lawrence Kane et Kris Wilder, deux pratiquants et  enseignants d’arts martiaux japonais qui se sont ensuite intéressés à la protection personnelle. Il a également été préfacé par le sergent Rory Miller et Marc « the animal » McYoung, deux références en protection personnelle aux USA. 

The little black book of violence est un livre de protection personnelle dont le principal objectif est d’écoeurer le lecteur  afin qu’il ne cherche en aucun cas à jouer les héros pendant une agression. Il s’adresse aux jeunes hommes entre 18 et 35 ans qui sont selon les statistiques les plus impliqués dans les agressions violentes. Les conseils donnés sont un mélange de bon sens et de retour d’expérience de différents acteurs confrontés régulièrement à la violence.

Le livre est construit de la manière dont je pense que n’importe quel livre traitant de la protection personnelle devrait l’être: en trois parties. La première partie sur la prévention des agressions, la seconde sur l’agression physique et la troisième sur les conséquences de l’agression.

  • Première partie: prévention de l’agression

La première partie reprend toutes les bases de la prévention. Toutefois, tout ce qui concerne le domaine de la préparation, comme les EDC (every day carry) ne sont pas traités. Néanmoins, je ne trouve pas que cela manque réellement… Les auteurs traitent donc des notions de vigilance, la notion de zone de confort et de langage non verbal servant à la marquer, le concept de désescalade, la prise de conscience que la situation  peut empirer et l’analyse de l’agresseur pour chercher d’éventuels signes de port d’armes. Les auteurs insistent lourdement sur le fait que fuir quitte à laisser l’ego en prendre un gros coup est la meilleure solution.

 Bien que pour la plupart des aspects pris en compte on soit dans du « classique », certaines astuces et l’écriture sous forme d’une « to-do list » fait de cette partie une bonne référence de la phase de prévention d’une agression. Il y a des petits exercices proposés tout au long de cette partie, en particulier sur la prise de conscience des états de vigilance ou la compréhension des notions de zone de confort et d’occupation territoriales qui sont très intéressants.

  • Deuxième partie: gestion de l’agression physique

La seconde partie traite du combat physique à proprement parler. Elle se découpe en deux sous-parties. La première traite des règles du combat au regard de la loi. En d’autres termes, problèmes de proportionnalité et de la subjectivité des témoins en termes de proportionalité de l’action (exemple du chapitre ne jamais frapper une femme qui vous agresse à moins qu’elle soit armée…). A noter que ce livre a été écrit par des américains et s’adresse à des américains. La loi n’est pas la même. Néanmoins, je trouve que les conseils donnés s’appliquent généralement bien à la législation française (d’ailleurs si une bonne âme voulait bien écrire un livre sur ce sujet, ça manque pas mal…).  La seconde partie traite de stratégies et de techniques de combat pour rester en vie. Là encore du classique mais bien découpé d’un point de vue écriture et surtout quasiment exhaustif sur les points importants dans ce cadre. Je citerai juste quelques uns de ces points: utiliser les mêmes « trucs » simples tant qu’ils marchent, éviter le sol, faire attention aux copains et savoir qu’on va être blessé. Là encore des anecdotes et quelques exercices sont proposés pour travailler cela.

Point amusant, comme je l’ai dit plus tôt, les auteurs sont issus des arts martiaux traditionnels. Ils proposent donc des solutions techniques issues de ces disciplines et les présentent en gi… C’est juste anecdotique parce que cette partie technique, comme souvent dans les livres d’arts martiaux ou protection personnelle est la moins intéressante. A l’heure des dvds, apprendre une technique en image est un peu dépassé je pense. Enfin, c’est presque une tradition de mettre quelques techniques en images dans ce type de livre…

  • Troisième partie: les conséquences

La troisième partie traite donc des conséquences.  Elle commence par un récapitulatif des choses à faire après un combat. Appeler les secours, chercher ses propres blessures, porter secours à l’agresseur éventuellement, témoigner en restant factuel et ne pas insulter l’agresseur après coup. Une attention particulière est également portée sur l’impact psychologique après une agression. J’ai beaucoup aimé le conseil de ne pas exagérer sous le coup de l’émotion durant la déposition sous peine de risquer d’être décrédibilisé pendant un procès.

Là encore, une liste classique plutôt exhaustive. Le point soulevé sur le fait que ce livre parle à un public américain se refait sentir puisque l’interaction avec les représentants de la Loi est encore une fois décrite et diffère selon les pays.

Impressions générales

 

Mon avis général: sans être une révolution dans le monde de la protection personnelle, ce livre a le mérite de récapituler tous les points importants à respecter quand on s’intéresse à ce domaine. Les auteurs ainsi que les différents intervenants qui ont préfacé et post-facé ce livre veulent faire rentrer en force le message que la violence doit être évitée à tout prix. Ce livre se base beaucoup sur des anecdotes très parlantes sur les différentes phases de la protection personnelle. Le style, pour moi, est un peu trop anxiogène et à l’américaine mais bon c’est adapté au message et sert à calmer d’éventuels cerveaux trop testeronés…

Le seul point négatif que l’on retrouve beaucoup dans ce style de livre est de savoir comment s’entrainer à ça. Quelques bons exercices sont proposés mais peut-être pas assez. Toutefois, ce problème sera en partie résolu dans le prochain livre de Rory Miller, que je reviewrai ici aussi.

Concernant le style, il est relativement accessible sans grosses notions d’anglais. Les auteurs se sont également amusés à citer à chaque chapitre de ce livre une phrase tiré de l’art de la guerre et du livre des cinq roues pour montrer que même il y a des siècles, les principes pour se tirer d’une agression étaient les mêmes.

En conclusion

 

En bref, je recommande chaudement ce livre pour son caractère généraliste et parce qu’il reprend tout ce qui est important dans la gestion d’une agression en protection personnelle.

Vous pouvez vous le procurez sur Amazon en suivant les liens suivants:

Version Kindle:

The Little Black Book of Violence: What Every Young Man Needs to Know About Fighting

Version papier:

The Little Black Book of Violence: What Every Young Man Needs to Know about Fighting by Lawrence A. Kane, Kris Wilder Published by YMAA Publication Center (2009)

 

Laissez moi votre avis si vous l’avez lu et à bientôt pour la revue du livre de Rory Miller: Drills: training for sudden violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *