Khosrow Helly, un des premiers instructeurs français de systema

Aujourd’hui je vais proposer une retranscription la plus fidèle possible d’une conversation/interview que j’ai fait avec l’un des deux plus anciens pratiquants et full instructeurs de systema français, Khosrow Helly. Bien moins mis en avant que d’autres, Khosrow a pourtant également participé à ce que le systema en France est aujourd’hui.

Cet article est donc une retranscription puisque comme le savent ceux qui connaissent un peu le personnage, il aurait fallu une encyclopédie en 10 tomes si il avait fallu tout retranscrire…

La première fois que Khosrow a entendu parlé de systema, c’était dans un Black belt magazine de la fin des années 90 où un article était consacré à Vladimir Vasiliev, alors peu connu. Cet article lui rappelait une méthode russe dont il avait entendu parlée plus jeune,  pratiquée par les partisans russes, un mélange de boxe et de lutte, d’utilisation d’objets tels que des chaises ou des ceintures pour le combat.

A la fin des années 90, Khosrow s’entrainait au Kali, chez Jeff Espinous en compagnie entre autres de Stéphane Fernandez et Jerôme Kadian. Il avait pour habitude de faire des photocopies des articles qu’il appréciait et les distribuait à tout le monde dans son club.  Un peu plus tard, il tombe sur une publicité pour une des premieres videos de Vasiliev publiée chez Paladin Press sur le couteau. le dvd étant indisponible à ce moment là, il contacte de fil en aiguille directement l’école de Vasiliev à Toronto et tombe sur Valérie Vasiliev. Surprise par le fait qu’un français ait entendu parler d’eux et Khosrow étant quelqu’un de sociable, ils finissent par sympathiser et elle lui vend 3 VHS et un livre sur le systema. C’est à partir de ce matériel qu’il commence à s’entrainer avec ses partenaires du kali. Il lui faut seulement 15 jours pour recontacter Valérie afin de lui demander de lui envoyer tout ce qui sort en systema et il en profite pour demander des précisions et des corrections sur sa compréhension du système qui à l’époque n’était que balbutiante. Le concept de relachement musculaire posant notament beaucoup de problème. En effet, bien que capable de reproduire ce qui était visible en vidéo, il leur manquait la compréhension par le toucher et la sensation pour réellement comprendre ce qu’il se passe ( C’est d’ailleurs toujours le même problème aujourd’hui avec les vidéos trouvables sur le net)C’est ainsi qu’il reçoit très régulièrement de nouvelles vidéos, des conseils de Valérie et plus tard de Vladimir lui même.

C’est après la vidéo de fighting on the ground de Vladimir Vasiliev que Khosrow décide de partir directement à Toronto en compagnie de Jerome Kadian. Malheureusement, un empechement, l’oblige à annuler laissant Jerome Kadian y aller seul pour cette fois.  De retour, Jerome Kadian ramène du nouveau matériel au groupe. le problème étant qu’à ce moment là, la pédagogie de Vasiliev était surtout basée sur du sensitif, freinant la progression à distance.

Khosrow garde le contact régulièrement et apprend la tenue d’un stage de Vasiliev dans les midlands.  Khosrow y va donc accompagné à l’époque de Stéphane fernandez,  Jean Michel Le prêtre et Jerôme Kadian. Ce sera la première rencontre entre Vasiliev et Khosrow après plusieurs années au téléphone. Ce stage regroupa environ 120 pratiquants dont certains sont aujourd’hui bien connu dans le milieu tel que Paul Genge. Vasiliev à l’occasion de prendre Khosrow en tant que partenaire et là, la puissance des frappes subies est un choc. Le concept de la frappe « nice and soft » est une découverte. de même, durant ce stage, Vasiliev pratiqua le massage systema sur Khosrow qui effraya les autres participants par ses hurlements de douleur. Oui, le massage systema n’est jamais agréable la première fois (mieux après je me pose toujours la question…). C’est durant ce stage que Khosrow demande au cours de la soirée avec Vladimir si il peut venir à Toronto en 2000 sentant qu’il faudrait qu’il s’entraine directement là bas pour comprendre ce concept de détente.

C’est donc en 2000 que Khosrow se rend à Toronto où Vladimir va directement le chercher à son hôtel pour l’amener à sa salle. Durant le trajet, il conseille à Khosrow d’oublier tout ce qu’il a fait, le systema ne permet pas de prendre de repères en comparant avec les autres disciplines, donc autant oublier…

Et pendant 3 semaines, il se fait taper dessus. Il lie d’amitié avec Alex Kostic, Emmanuel Manolakakis, Vitalli et d’autres qui l’aideront pendant et après les entrainements à comprendre ce qu’est le systema.

L’entrainement de l’époque était dur, une petite anecdote que je retranscris ici. La scène se passe après un entrainement particulièrement éprouvant pour Khosrow.

V.Vasiliev: « Pourquoi es tu venu? Si tu prends une balle dans la jambe, les secours arrivent.  Tu préfères ramper jusqu’à la porte pour atteindre les secours ou rester ici?

Khosrow: ramper »

Et Vladimir sourit…

Voilà la sympathique ambiance de l’époque.

Après 3 semaines, il rentre en France, mais repart 5 mois plus tard. de 2000 à 2010, il s’est rendu à Toronto entre 2 et 3 fois par an.

Néanmoins, Khosrow ne s’est pas cantonné à Vasiliev. En 2002, il s’est déplacé également à Moscou, chez Mikhail Ryabko. Là bas, il était avec 4 autres élèves, entourés par 10 instructeurs durant la journée et avec Ryabko 1h30 tous les jours. Ayant des problèmes de dos depuis longtemps, il apprendra là bas à se rééduquer pour récupérer sa mobilité…

Khosrow obtient son certificat de Full instructeur en 2003 chez Vladimir Vasiliev à une époque où ils étaient encore peu nombreux. Il est également certifié en 2007 chez Ryabko. Il a ouvert sa propre école dans une salle d’armes à Paris. Etant l’un des plus anciens, il a pratiqué, formé et parrainé un grand nombre d’instructeurs français et de pratiquants français dont la qualité estunanimement reconnue. Je citerai Sinicha, très connu dans le milieu et initiateur d’une grosse partie des stages français avec des instructeurs internationaux, du cercle de systema à Malakoff, Jean-Michel Leprêtre pratiquant toujours à la même salle de kali où tout a commencé, Yann Christodoulou de l’ADAD à Nantes, Richard Mugica de Poznai Sebia33 à Bordeaux.  J’ai moi même eu l’honneur d’être présenté par lui et Sinicha pour l’ADDAM à Toulouse.

La vision et l’approche qu’à Khosrow du systema est la suivante: « le systema est un art lié à la compréhension de l’humain et à l’utilisation de cette compréhension pour augmenter ses capacités physiques et émotionnelles. Le systema a pour vocation de développer la résilience de l’individu, raison pour laquelle il devrait être pratiqué régulièrement en pleine nature. Ces qualités permettent de rendre l’humain meilleur et c’est pourquoi le systema doit être diffusé et partagé sans la moindre rétention d’information (sauf éventuellement dans le cas de thématiques pour professionnels). Est-ce qu’on peut parler de développement personnel? Oui, peut être en fonction de la définition de développement personnel. Prendre des coups avec une compréhension correcte par exemple permet de s’améliorer en comprenant ce que cela induit chez nous. Le systema rend ainsi non violent en nous faisant prendre conscience de notre propre violence!  Le pratiquer en tant que méthode de destruction de l’autre signifie passer à côté d’un gigantesque pan de son enseignement. Puisqu’il permet de s’améliorer, il est adapté à n’importe qui, des enfants aux personnes agées. »

Il est d’ailleurs intéressant lorsqu’on écoute Khosrow donner un cours, de voir ce discours de non violence présent constamment.

En exclusivité, une petite vidéo de Khosrow prise à l’occasion du stage donné pour l’ADDAM à Toulouse début mai à propos du travail du contrôle émotionnel en générant un stress par privation d’oxygène. Son partenaire est JD, le chauve le plus connu du systema français (ou pas loin):

Khosrow ayant contribué avec Sinicha à développer le systema dans le sud ouest, les différents clubs adhérant à sa manière de pratiquer se sont regroupés sous le nom du cercle de systema sud ouest.

6 réflexions au sujet de « Khosrow Helly, un des premiers instructeurs français de systema »

  1. Je connais quelques autres histoires mais ce qui se passe dans la forêt reste dans la forêt.
    Concernant Nantes après l’avoir aperçu plusieurs fois en séminaires, on a commencé a discuter et partager qu’en 2011. Depuis un vrai lien s’est créé avec cet homme généreux et attachant. L’évolution de notre club et de nos instructeurs, Yann, moi-même, Daniel et Jean-Adrien s’est appuyé sur les 3 instructeurs 1ere génération: Jean-Michel, Jérôme et Khosrow.
    Il est très intéressant de faire ces points d’histoire à l’heure de l’explosion des clubs et des instructeurs.
    Le Systema n’est pas qu’une accumulation de matériel technique, mais un corpus qui demande maturation, incorporation, décantation. Et de temps en temps une bulle de clairvoyance émerge du marais, et Khosrow est souvent à la manœuvre de la barque.

  2. Merci infiniment pour cet article. Un article qui rend justice à ce grand Monsieur au savoir et au talent immense. Oui, immense, comme l’est aussi sa discrétion…

  3. Merci pour cet article donnant un éclairage peu commun tant sur la discipline que sur les acteurs français … JD le chauve le plus connu du Systema français j’adore 🙂
    Même si je suis un pratiquant « occasionnel », j’ai eu le bonheur de participer à 2 stages encadrés par Khosrow dont à l’automne 2012 organisé par Vincent et Yann d’ADAD à Saint Nazaire… Le thème central était la « gestion de stress », le fait est que mon père est décédé le lendemain de ce stage (…) je pense que jamais aucune formation ne m’aura été plus utile que celle ci… et depuis j’applique très régulièrement les exercices et les routines apprises durant ce week-end.

  4. Je conseille à tous ceux qui désirent découvrir le Systema ou approfondir leurs connaissances de s’entraîner avec Khosrow, un instructeur pointu dans son approche et sa compréhension du Systema, mais également un homme généreux avec un regard bienveillant sur ceux qu’il accompagne.
    Thomas

  5. Merci pour cet article qui fait honneur à ce professeur pétri de bienveillance et de gentillesse…

    Khosrow est une véritable bibliothèque en ce qui concerne les arts martiaux, les pratiques de connaissance de soi ou même toute forme de travail sur le corps.

    longue vie à toi, Khosrow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *