Strikes-Soul meets the body par Vladimir Vasiliev et Scott Meredith, ma review

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vais vous parler de la bonne surprise du mois, le livre Strikes- Soul meets the body du co-fondateur du systema moderne, Vladimir Vasiliev accompagné de Scott Meredith.

STRIKES: Soul Meets Body

Ce livre est sorti le mois dernier et je dois avouer que normalement, je ne l’aurais certainement pas pris ou du moins, pas aussi vite. Pourquoi? Parce que déjà, un livre sur une thématique comme la frappe me semblait aussi pertinent qu’un bouquin pour apprendre à faire du vélo ou à nager. Ce sont des choses qui ne s’apprennent que par la pratique pour moi. Ensuite, ayant vu plusieurs DVDs et assisté à des séminaires de Vladimir, autant l’homme m’a toujours impressionné, autant je trouvais la pédagogie pour le moins soft (ce qui m’a fait m’intéresser énormément à la méthode de Konstantin Komarov). Enfin, ayant lu le premier livre « Let everything breath », par le même auteur, je me suis dit que c’est sympa pour découvrir le systema, mais au final, le contenu, on le pratique déjà. Bref…

Or, il y a moins de deux mois, j’invitais Arend Dubbelboer pour un stage et lors d’une conversation, il me dit que Vladimir sort un nouveau livre, que Kwan Lee a eu l’occasion de lire le draft il y a quelques temps et lui a dit que ce livre était réellement excellent. Après discussion, Arend a piqué ma curiosité et quand j’ai reçu le message de Toronto disant que le bouquin était disponible, je l’ai commandé. Moins d’une semaine plus tard (impressionnant pour un envoi d’outre-atlantique), je l’avais en main et 2 jours après, je l’avais lu. Mon verdict? Ce bouquin est simplement excellent.

Strikes est le support idéal pour comprendre ce qu’est le systema Vasiliev

 

C’est tout d’abord cela qui frappe (sans mauvais jeu de mots)  à la lecture du livre. Oui le thème est sur comment frapper, oui il donne des tas d’exercices plus ou moins connus pour améliorer la frappe (l’exercice du gant est particulièrement amusant je trouve) mais surtout, il explique pourquoi frapper. Il explicite en quoi le travail de frappe est un travail sur soi et comment frapper et recevoir un coup de poing va permettre d’apprendre à se connaitre soi-même. Et c’est là que ce bouquin prend tout son intérêt. Bien plus que let everything breath, Strikes connecte directement un travail à priori sur le combat à un travail sur le mental et l’émotionnel. C’est ce que présente la première partie de ce livre comprenant les chapitres 2 et 3.  Ces deux chapitres montrent l’importance de contrôler son émotionnel par la respiration pour recevoir la frappe entrainant le relachement. Mais il montre également que ce travail de relachement permet de libérer le mental pour devenir froid, ou plutot, mentalement non impliqué ou non parasité par ses émotions ou les émotions de l’autre. Ce qui en retour permet d’améliorer la frappe. Un focus important est mis sur la connection entre le mouvement et la peur. Vladimir explique à quel point la peur parasite le mouvement et comment faire en sorte de la faire partir. Ces chapitres sont à lire très attentivement puisque tout les principes du systema sont là dedans et sont explicités et illustrés. De plus, les anecdotes de Scott Meredith éclaire avantageusement le discours et rendent la lecture agréable.

 

Une méthodologie pour améliorer sa frappe et la rendre efficiente 

 

Cette partie est le coeur du livre. J’ai été surpris de voir l’effort méthodologique qui a été fait. En effet, c’est réellement une progression qui est décrite pour apprendre à frapper selon la méthode systema. Tout un panel d’exercices pour comprendre comment la frappe va fonctionner, comment développer les outils, comment choisir les cibles en fonction de l’effet recherché. Puis vient le travail de réception et d’envoi de la frappe. Enfin, cette partie se termine sur l’utilisation fine de la frappe. Alors bien sûr, n’importe quel cours correct de systema propose le gros de ces exercices. Par contre, la vraie plus-value ici est l’explication à plusieurs niveaux du pourquoi de ces exercices en fonction de ce qu’on recherche.

La dernière partie réintègre l’importance de travailler sur les émotions via le travail de frappes

 

Enfin, en guise de conclusion, le livre revient sur l’importance de ce travail pour dépasser la peur, la vanité, l’ego… Bref le mental. Cette partie est courte mais vraiment pertinente. C’est ici que l’on voit que le systema amène au delà du combat pour travailler directement sur soi. Néanmoins, l’ensemble du livre montre bien que cette phase de combat est nécessaire pour développer les outils indispensables pour faire ce travail sur le développement personnel au risque de rester superficiel.

En conclusion

 

C’est peut être une spécificité française, mais de mon point de vue, Vladimir et Ryabko sont de plus en plus attaqués et critiqués dans le milieu du systema. De nouvelles tendances émergent profitant du travail qu’ils ont effectués pour créer une communauté systema et essaient de s’imposer par la critique du modèle précédent pour gratter quelques parts de marché (pas assez réalistes, inefficaces, pour les civils…). Ici, Vladimir sort un document montrant clairement qu’en plus d’être vraiment au dessus du lot par rapport à tous les émergents, il a réellement une compréhension profonde de ce qu’il fait. Cela montre également que lorsque l’enseignement du systema est structuré (peut être grâce aussi à Scott Meredith), il devient particulièrement limpide, ce que montre également Konstantin Komarov. Enfin, un truc qui semble être oublié, ce livre montre tout de même la masse d’heures de travail que cette discipline demande et qui est certainement une des raisons principales de la frustration qui amène à la critique de la discipline.

Pour terminer, je ne peux que recommander ce livre qui avec celui de Konstantin est réellement utile à n’importe quel pratiquant de systema désirant progresser et comprendre ce qu’il fait.

 

Le livre est disponible sur le site de Vladimir Vasiliev:

pour le commander

 

A bientôt!