Tao of Jeet Kune Do de Bruce Lee

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre que tout pratiquant d’arts martiaux devrait avoir lu, Tao of Jeet Kune Do de Bruce Lee.

Jeet Kune Do

Faut-il vraiment que je dise qui c’est? 

 

 

Jeet Kune Do. Bruce Lee est une véritable icône. Les arts martiaux ont explosé en occident grâce à ses films. Néanmoins résumé sa carrière à celle d’acteur serait très réducteur. En effet, il a été largement en avance sur son temps en ce qui concerne l’apprentissage des arts martiaux et de la préparation physique. Il pourrait même être considéré comme un des précurseurs du cross-training qui est aujourd’hui devenu une norme. Par ses recherches, il a développé sa propre approche de l’art martial qu’il a appelé Jeet Kune Do. En effet, le Jeet Kune Do n’est pas un style, c’est une approche, une philosophie évolutive. Aujourd’hui, son approche peut paraître banale, mais à son époque ce qu’il faisait était révolutionnaire.

Il y a pour moi deux livres à fortes valeurs ajoutées de Bruce Lee où il expose sa vision de l’art martial et sa méthodologie: ma méthode de combat et Tao of Jeet Kune Do (publié en français par Budo Editions) dont je vais parler ici.

Une compilation de notes posthume

 

Ce livre a été publié aux USA en 1975, deux ans après la mort de Bruce Lee. Le matériel utilisé est tout de même celui que Bruce lui-même a écrit après une grave blessure au dos en 1970. En effet, durant cette période, il a été maintenu couché pendant six mois. Il profita donc de ce temps pour organiser ses recherches et définir sa vision de l’art martial. En plus des écrits produits à ce moment là, d’autres textes ont été compilés par sa femme, l’éditeur et des proches élèves de Bruce Lee comme Dan Inosanto et ajoutés au livre. Ce qui donne parfois un texte un peu décousu. Néanmoins, ce style sous forme de notes, de croquis et de réflexions philosophiques reflète cet esprit de chercheur que Bruce Lee possédait.

Jeet Kune Do: une approche par principes

 

Jeet kune do est donc le nom que Bruce Lee a choisi pour nommer sa vision de l’art martial. Une des traductions est la voie du poing qui intercepte. Il définit 16 principes qui régissent son approche. Parmi eux, sa tactique, sa structure, sa philosophie du mouvement, sa bio-mécanique et sa statégie de préparation physique. Là encore, on ne peut que reconnaître l’avance qu’il avait sur son temps (et qu’il a encore…). En effet, il parle de principes. Je le cite:

 » Je veux espérer que les adeptes des arts martiaux sont plus intéressés par la racine de l’art que par les circonvolutions décoratives des branchages, floraisons et autres feuillages »

Bon c’est pas encore vraiment le cas dans la pratique (et ironiquement, même à la Inosanto Academy…) mais l’idée est là.

Des concepts modernes dans les arts martiaux

 

Autre point extrêmement intéressant dans son approche de l’art et on retrouve ses recherches à ce sujet dans le livre: la préparation physique. Là encore, il était en avance puisqu’on voit qu’il est allé chercher des exercices de préparation physique non seulement dans divers arts martiaux mais également dans les connaissances scientifiques en sport de son époque. Il réalisait ainsi pleinement l’importance de la condition physique dans l’art martial. Là aussi, si on est attentif à ses notes, on se rend compte qu’il est en avance sur la conception actuelle de la préparation sportive…

On voit aussi qu’il a cherché à rationaliser ses coups, ses angles et ses cibles pour chaque mouvement. En effet, ils sont tous fait dans un objectif précis et inattendu pour l’adversaire. De même, le timing prend une importance capitale qu’il décrit très bien.

Enfin tactiquement, il est allé cherché dans les déplacements et les distances des éléments des arts martiaux occidentaux, notamment les escrimes, la boxe anglaise et française. En effet, en terme de jeu de jambes non rien à envier aux disciplines orientales. Il a également pris note de l’importance du travail dans les différentes distances, en particulier le sol et la lutte qui aujourd’hui ont été popularisées par le MMA.

 

La plus-value de Tao of Jeet Kune Do

La plus-value de Tao of Jeet Kune Do n’est pas réellement dans la méthodologie. On a ici plutôt un livre pour comprendre une méthodologie, avec toutes les réflexions nécessaires pour la travailler ensuite. Pour celui qui veut réellement pratiquer le Jeet Kune Do, le livre de Méthodologie du combat est plus intéressant. Néanmoins, ici, on comprend parfaitement la distinction entre le principe et la technique. On comprend sa manière de réfléchir et donc comment approcher le Jeet Kune Do. On peut également s’approprier ses réflexions pour les replacer dans nos propres contextes. Ceci améliorera certainement la réflexion sur nos pratiques et les objectifs qui en découlent.

En conclusion

 

Bruce Lee est un des pionniers des arts martiaux modernes. Dans Tao of Jeet Kune Do, il pose les bases et même plus de ce que seront les arts martiaux aujourd’hui et même dans le futur. A condition d’être attentif et de vider sa tasse vide :P.

C’est un livre qui est particulièrement transversal et qui apportera à chaque pratiquant d’arts martiaux.

Et vous l’avez vous lu? Qu’en avez-vous pensé?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *