La self défense par Rickson Gracie

En ce début mai, Rickson Gracie diffusait le premier module de self défense de la Jiujitsu Global Federation (JJGF). J’attendais avec curiosité cette diffusion pour plusieurs raisons. C’est la première fois que Rickson fait un instructional mais aussi, il arrive à peu près 15 ans après tout le monde… Le résultat me paraissait incertain. Je dois dire qu’après visionnage, je suis assez mitigé. L’information est de qualité, le positionnement par contre me paraît plus contestable.

Rickson Gracie, la légende du JJB

Introduction

 

Rickson Gracie cherche à reprendre la main sur le jiujitsu brésilien. Parmi ses revendications, la self-defense qui est devenu la branche totalement délaissée de la discipline, qui s’axe à 99% sur une approche compétitive. C’est donc là-dessus que Rickson se positionne, en espérant au passage (re)intéressé les personnes que la compétition n’attire pas spécialement. Pour cela, il va de séminaire en séminaire en présentant ce travail et le fameux jiujitsu invisible qui se rapproche du travail interne mécanique que l’on peut trouver ailleurs à un certain niveau. Rickson n’a jamais voulu faire d’instructional vidéos, à l’époque où à peu près tout le monde en faisait. Il a récemment changé d’avis et a donc décider d’en sortir un sur la self-défense. Le premier volume est disponible et on va en parler ici. Evidemment, en visionnant son programme, la comparaison avec le Gracie combative sorti il y a quasiment dix ans par les neveux de Rickson, Ryron et Rener est inévitable. En effet, c’est sur le même constat qu’ils avaient développé leur propre programme. Quel est donc la plu-value du programme de Rickson ? C’est ce que nous allons voir.

 

La construction du programme de Rickson Gracie

 

Le programme propose pour chaque situation une démonstration, une explication technique, une mise en situation sous stress et un débriefing où Rickson présente les applications des concepts du jiujitsu à la vie quotidienne. En effet, pour Rickson, le jjb va bien au-delà de l’art martial mais doit permettre de mieux appréhender la vie, comme le judo en son temps. Il prend par contre le temps de définir les bonnes attitudes pour s’entraîner, expliquant la différence entre faire le mannequin, faire le partenaire et faire le sparring partner. Le programme contient 20 techniques à étudier. Le découpage est assez bizarre. En effet, je n’ai pas vraiment pu trouver de ligne directrice dans le choix des techniques. On passe globalement d’une technique debout à une technique au sol. Les techniques debout correspondent aux réponses aux agressions classiques des vieilles self défense, types saisie au cou, saisie au col, prise de l’ours… Au sol, on voit les basiques du jjb avec la mount, la garde, le scissor sweep…

 

L’apport à la self défense

 

Je vais être assez direct là-dessus, mon opinion est que ce programme n’a aucun intérêt pour l’étude de la self défense comme on l’entend aujourd’hui. On travaille en réaction uniquement, sur des attaques téléphonées et peu réalistes, à un contre un. De plus, les réponses ne sont pas spécialement simples à mettre en œuvre et le grappling et plus mis en avant que la frappe bête et méchante mais plus rapide à exécuter. Acheter ce programme pour cela sera donc certainement décevant. De plus, comparé au Gracie combative, ce programme fait brouillon. En effet, dans le gracie combative, la progression est logique et surtout on explique pourquoi on met en avant le grappling : pour éviter l’overkill et pour essayer de contrôler plutôt que de détruire. En fait, leur notion de la self est plus proche de la gestion d’une bagarre de bar que d’une vraie agression. Le Gracie combative tournait autour de cela et la progression allait dans cette logique. Sur ce point, le programme de Rickson pour moi est bien en dessous.

 

Un programme extrêmement riche

 

Le fait que le programme ne réponde pas à la problématique qu’il est sensé traiter est gênant. Toutefois, passé ce fait, la richesse du programme de Rickson est bien réelle. En fait, ces techniques ne doivent pas être étudiée en tant que telles. Elles ne sont qu’une illustration de concepts à comprendre. Toutes les techniques debout permettent de développer des aptitudes utilisables aussi bien debout qu’au sol et dont Rickson tente de démontrer la transférabilité à la vie quotidienne. En fait, via les différentes techniques, il montre comment la structure doit être construite en jjb pour pouvoir mettre en application ce qu’il appelle le jiujitsu invisible. Première surprise, il dit explicitement que le poids ne doit pas être sur les hanches mais sur les genoux. Ceci permettant de garder les hanches libres à tout moment permettant ainsi de rediriger les forces constamment. Ensuite, il explique que la tête doit être connectée aux hanches, ce qui est équivalent à l’utilisation de la chaîne profonde. Via cette connexion, il explique que cela permet de se connecter à la structure du partenaire pour pouvoir la lire… Une application de cela est donnée sur la sortie de monte. Tandis que la plupart du temps, le pont se fait sur une épaule, Rickson préconise de ponter sur le trapèze. Ceci n’est possible qu’en désaxant la tête en gardant la connexion avec le bassin. Le upa devient alors très efficace, même quand l’adversaire tente de se récupérer avec sa main. Après cela, il donne également une longue explication sur l’utilité d’un travail respiratoire spécifique à la fois pour gérer l’excitation, l’effort, le stress… Il considère qu’un travail spécifique sur la respiration est indispensable à une bonne pratique du jjb. Entre parenthèse, les ponts avec le systema deviennent évidents. J’avais déjà cette sensation dans son discours mais avec ces vidéos, il démontre que son jjb s’appuie sur les mêmes principes. Ainsi, au fil de ces vingt techniques, Rickson présente la forme de corps idéal et permet de développer les éducatifs pour sentir son jjb invisible. C’est donc un vrai plaisir de voir ce déroulé et de pouvoir l’essayer ensuite grâce aux directives claires. Un seul bémol, clairement, le programme ne s’adresse pas à des débutants. Par exemple, dès la troisième technique, il propose une variation se terminant avec une guillotine. Il le montre mais la guillotine ne sera jamais détaillée, considérant que c’est un acquis. De même, le pont ne sera pas expliqué en soit.

 

Conclusion

 

La sortie du programme de self defense de Rickson Gracie constitue un évènement de part la place de cet homme dans le paysage des arts martiaux. Clairement, ce programme n’apporte pas une réponse satisfaisante aux problématiques de la self défense. A l’heure actuelle, cette approche peut même sembler désuète face à des pratiques de types senshido, Lee Morrison, l’urban combative et j’en passe. Néanmoins, passé cela, je dois dire qu’aucun instructional de jjb que j’ai eu l’occasion de voir ne présente aussi bien les fondamentaux de la forme de corps du jjb. Même le Gracie combative (et le reste du programme) ou encore le travail incroyable de Saulo Ribeiro ou de son frère ne le présente pas aussi clairement. Tous les autres instructionals prennent le partie de traiter une position et de montrer tout ce qui est faisable autour. Rickson prend le pari inverse, montrer des techniques qui explique les fondamentaux de la base, des leviers, de la connexion, de la mobilité de la répartition du poids. J’avais vraiment l’impression de voir un instructional de systema parfois, mais en mieux… Bref, Rickson est différent et dans son enseignement également. Niveau tarif, la précommande était à environ 30 $. AUjourd’hui, elle est à 60. Néanmoins, je pense que pour quelqu’un qui pratique le jjb ou les arts martiaux, ce programme vaut le coup. A noter qu’un notebook avec les points clés des 20 techniques est fourni avec le programme. Bien pratique pour le moment où on travaille le contenu… De quoi donner envie de renfiler un gi…Pour finir, Rickson présente également sa philosophie de vie dont les principes sont des métaphores des principes du jiujitsu. Cette réfléxion amène alors la pratique à un autre niveau.

Le programme est disponible ici

En bonus, Rickson au cours d’un séminaire:

 

Pour ceux qui l’ont vu, vous en pensez quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*