Archives de catégorie : compte-rendu

CR: Seminaire Protegor par Guillaume Morel

Début Avril, j’ai eu le plaisir de recevoir Guillaume Morel pour un séminaire Protegor organisé par l’ADDAM Toulouse (www.addam-31.com).

Guillaume Morel, co-auteur de Protegor

J’avais contacté Guillaume pour un stage il y a de cela au moins quatre ou cinq ans. A l’occasion de la sortie de la version ré-actualisée de Protegor, ce stage a enfin pu avoir lieu. La motivation première à vouloir voir son travail est d’avoir à faire à un civil. Je veux dire par là, pas un ancien videur/policier/gendarme/ militaire ou autre professionnel du combat. Pourquoi cela me paraît intéressant ? Parce que Guillaume a la vision de quelqu’un qui n’a accès qu’à des ressources disponibles au public (enfin ça demande des efforts quand même hein…). Ainsi, son expérience est transposable à tout le monde. De plus, un autre aspect intéressant est qu’il n’a pas cette vision parfois déformée par la vie professionnelle de ceux qui côtoient la violence au quotidien et qui la projettent sur tout avec un discours extrémiste que je trouve parfois dérangeant.

Le programme du séminaire Protegor dans son déroulé suivait la logique du livre Protegor (dont je ferai un compte-rendu prochainement). En effet, dans Protegor, la logique est d’anticiper l’agression, la gérer quand elle est là et s’occuper des conséquences ensuite. Dans le livre, les auteurs ont choisi respectivement les termes : sécurité personnelle, self-défense et survie urbaine. C’est ainsi que Guillaume a choisi de découper son stage. En guise d’introduction, il a bien insisté sur la différence entre être conscient de ce qui peut se passer et être paranoïaque. La bonne ambiance qui a suivi dans ce stage qui regroupait une vingtaine de participants à dessein, est certainement dû à cette approche qui ne distribue pas de la peur mais de l’attention.

I- La sécurité personnelle

 

Première surprise, la partie sécurité personnelle s’est déroulée devant un powerpoint. Guillaume à commencer à présenter les bases de la sécurité personnelle en fonction des lieux, puis en fonction des gens. Cette partie était très intéressante et très vaste à la fois. En effet, chaque item aurait pu être l’objet d’un stage. Néanmoins, cette approche m’a vraiment fait penser à un stage de premiers secours. Les gestes de bases et les réflexes à avoir pour ne pas faire d’erreurs grossières. Simplement faire la prévention la plus évidente afin de ne pas se retrouver dans une situation problématique. Toutefois, certains concepts non connu du grand public ont été abordés tels que le grey man, les zones de confort, les échelles d’attention, les EDCs (sans rentrer dans la collectionite aigue)… Le cours était conçu pour que ce soit très interactif avec des retours d’expériences des participants qui ont pu être très éclairants. Ces retexs, des participants et de Guillaume, ont permis de fixer les concepts importants en les associant à des histoires. Un classique de l’apprentissage mais qui est toujours efficace. De même, il nous a fait réfléchir avec des supports photos ou vidéos à différentes situations pour voir comment on les gèrerait, sachant qu’en situation de stress, notre capacité de raisonnement diminue beaucoup. L’importance d’anticiper pour ne pas être dans cette situation de stress est majeure. Il peut y avoir une forme de frustration à simplement rester assis. Néanmoins, le thème s’y prête bien dans ce cas. Guillaume réfléchit à des situations pédagogiques pour pouvoir aborder de façon plus pratique cette partie.

II- La phase d’agression

 

Tenir la distance avec une garde passive, désescalader, choisir quand rentrer et comment rentrer. Voilà globalement comment cette partie a été découpée. Pour cette partie, Guillaume a déroulé une pédagogie pratique avec une série d’exercices pour couvrir les différentes phases de l’action. La théorie pure portait sur les gardes passives et quelques présentations des classiques de la self pour le combat (crazy mokey, spear, shredder…). Sans entrer dans les détails techniques, il nous a donné où aller voir pour en savoir plus. Dans cette partie, s’adressant à un public pratiquant arts martiaux et sports de combat, il a pris le parti de ne pas nous proposer de techniques. Au contraire, il a voulu que nous mettions en évidence ce qui sort dans le cas d’une attaque simple mais courante, la droite de cow-boy. C’est l’utilisation du verbale qui a dérouté dans un premier temps les participants, peu habituer à parler avant d’amorcer un combat. Clairement un axe de travail important puisque totalement indispensable pour réaliser une désescalade correcte et gérer le stress psychologique et les pertes d’attention liées à l’invective.

III- Survie urbaine

 

Dernière partie, comment gérer l’après-agression. Nous avons, dans cette partie, discuté premiers secours, appel des secours, conséquences juridiques avec un point assez long sur la notion de légitime défense et des conséquences psychologiques possibles. Une partie intéressante a été passée à connaître le matériel de premiers secours et leur utilisation globale. Là encore, pas mal de retours d’expérience des participants et de Guillaume. Cette approche a permis encore une fois de fixer les choses.

Conclusion du retour sur le séminaire Protegor

 

Ce séminaire Protegor était à la fois très original et très utile. Comme je l’ai déjà dit, c’est un équivalent du psc1 de la protection personnelle. De plus, dans le choix des sujets, on était très orienté loi de Paretto où on voyait bien que 20% du boulot permet de couvrir 80%  de nos besoins réels. Pour aller plus loin, Guillaume nous a donné toutes les références pour approfondir pour ceux qui l’auraient voulu. Seul bémol, on sent qu’il manque encore quelques éducatifs pédagogiques pour les phases I et III (hors premiers secours évidemment). Néanmoins, la pédagogie de cette partie est encore balbutiante. Les idées apportées lors de son stage donnent toutefois quelques pistes à creuser. En résumé, super expérience! Certainement une des approches de cette thématique, pas évidente à aborder, les plus saines que j’ai pu voir ! Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller voir son blog : http://www.protegor.net/blog/ et procurer vous la nouvelle version de Protegor !

A bientôt

Taxam